Ne restez plus seul face à un huissier de justice. Des solutions aux problèmes de dettes existent.

Trop de dettes ou surendettement ?

Que faire face à un huissier de justice ?

  • Vous rencontrez des difficulté à payer vos crédits ou factures( loyer, impôts, auto, etc.).

  • Vos dettes sont la source de problèmes personnels (stress, insomnie, maladie) et/ou familiaux (conflits, divorce, secrets)

Un litige vous oppose à votre créancier, huissier de justice ou cabinet de recouvrement de créance. negociermadette.com vous donne les solutions pour sortir de l'endettement et négocier votre dette.

loyers impayés, crédits non remboursés. Un huissier de justice vous menace de saisie. Que faire ? Confiez la gestion de vos dettes. Chez negociermadette.com tout est structuré au service d'un projet : le vôtre.

Notre équipe disponible et à votre écoute, répondra à vos questions.

libérer de ses dettes
Ce guide de survie basé sur l'expérience des professionnels du secteur, révèle les ficelles du recouvrement de créance. Stop aux saisies de l'huissier de justice.

"Comment se défendre contre les huissiers de justice et les sociétés de recouvrement ".

Ce guide "de survie" basé sur l'expérience des professionnels du secteur, révèle les astuces et ficelles du recouvrement de créance. Que peut faire un huissier de justice? ses pouvoirs ? la notion de titre exécutoire ? Que peut saisir un huissier de justice ?

Un problème avec votre créancier, huissier de justice ou une société de recouvrement ? contactez nous. Vous n'avez rien à perdre sauf votre dette.

negociermadette.com a été créée pour vous accompagner et vous donner les meilleures solutions à vos problèmes d'argent. Nous intervenons à tous les stades du recouvrement, qu'il soit amiable ou judiciaire.

Une saisie a été pratiquée ? contactez nous.

Témoignages

Pierre G., Lille : ​"Grâce à vous, je passe cette période difficile dans de bonnes conditions... je pourrai commencer les remboursements selon mes capacités financières".

Colette D., Toulouse : "Merci pour vos précieux conseils et votre aide... ça fait du bien de n'être plus relancée et de ne plus avoir de problème d'argent."

Nora S. Besançon : "Merci infiniement d'avoir apporter une solution à mon problème d'argent."

Nos valeurs

  • Confiance: de nombreuses personnes nous ont donné leur confiance, pourquoi pas vous ?

  • Expertise: une équipe performante et motivée à votre écoute.

  • Loyauté: Nous exerçons notre mission avec dévouement et intégrité.

  • Solidarité: nous partageons notre expérience autour d'un seul projet : le vôtre.

Actualités

COMMERCES, CINÉMAS, RESTAURANTS: CE QUI ROUVRE OU NON À PARTIR DU 28 NOVEMBRE

25/11/2020

Un retour progressif à la normale: c'est ce que prévoit le gouvernement à partir du 28 novembre. Ce samedi, la totalité des commerces - librairies, salons de coiffure, magasins de jouets... - pourront rouvrir leurs portes, à condition de respecter le nouveau protocole sanitaire, plus strict (8m² par client, files d'attentes à l'extérieur...).

Les cinémas et les théâtres ne pourront en revanche pas rouvrir avant le 15 décembre (si la situation sanitaire continue de s'améliorer). Pour les restaurants, il faudra attendre un mois de plus, leur réouverture n'étant pas prévue avant le 20 janvier 2021. Pour les bars et les discothèques, c'est encore plus flou: aucune échéance n'a véritablement été annoncée.

En ce qui concerne les déplacements, l'attestation reste obligatoire jusqu'au 15 décembre mais permettra désormais de se déplacer pendant trois heures dans un rayon de 20 kilomètres autour du domicile. Si la situation sanitaire ne se dégrade pas, le confinement devrait se transformer en un couvre-feu (21h-7h) à partir du mardi 15 décembre, permettant ainsi de se déplacer librement dans le pays la journée. Des exceptions seront mises en places les soirs du 24 et du 31 décembre.

FORTE BAISSE DU NOMBRE DE DEMANDEURS D'EMPLOI EN OCTOBRE... EN TROMPE-L'OEIL

25/11/2020

Après une baisse de 17.900 en septembre, le nombre de demandeurs d'emploi en France (hors Mayotte) a fortement reculé en octobre, à 3.793.800 chômeurs de catégorie A (sans aucune activité). Soit une baisse de 60.100 (-1,6%), selon la Dares, le service statistique du ministère du Travail. .

Ce recul significatif du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A concerne toutes les régions françaises et toutes les tranches d'âge. En incluant l'activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d'emplois baisse de 0,7% (-40.800), pour le quatrième mois de suite, à 6,004 millions. Pour autant, le chômage en octobre reste supérieur de 10% à son niveau de février.

Une fois de plus, ces chiffres sont à relativiser puisqu'ils s'expliquent surtout par des bascules des chômeurs de catégorie A vers les catégories d'activité réduite B et C (+19.300 en cumulé).

Ces données sont à prendre avec d'autant plus de prudence qu'elles ne prennent pas encore en compte les effets du reconfinement intervenu fin octobre. Par ailleurs, les nombreux plans sociaux annoncés n'ont pas encore produit leurs effets puisqu'il y a toujours un décalage entre les annonces et leurs mises en oeuvre.

Avant la mise en place du confinement fin octobre, le nombre de demandeurs d'emploi ne semble en revanche pas avoir subi les conséquences du couvre-feu dans certains secteurs (spectacle, restauration...) qui ont pu recourir à l'activité partielle.

LA NOUVELLE AIDE AUX ENTREPRISES FERMÉES COÛTERA 1,6 MILLIARD D'EUROS PAR MOIS

25/11/2020

Combien va coûter le nouveau dispositif du Fonds de solidarité d'aide aux entreprises? Le chef de l'Etat a en effet annoncé mardi un système plus généreux pour les entreprises qui ne pourront pas rouvrir avec le déconfinement progressif. Elles pourront percevoir une aide équivalant à 20% de leur chiffre d'affaires de 2019 sur la même période, à la place de l'ancienne aide de 10.000 euros par mois du Fonds de solidarité.

Le Fonds de solidarité était réservé jusqu'ici aux petites entreprises (de moins de 10 puis de moins de 50 salariés). Cette nouvelle aide concerne toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Elles auront le choix entre le forfait de 10.000 euros par mois ou les 20% de chiffre d'affaires. "Si vous êtes une grande chaîne de restauration (...), aujourd'hui vous n'êtes pas couvert. A partir du 1er décembre, vous pourrez être couvert avec une indemnisation de 20% de votre chiffre d'affaires, avec simplement un plafond de 100.000 euros par mois", a précisé Bruno Le Maire.

Please reload

© negociermadette.com - Tous droits réservés 2015.    Mentions Légales

  • s-facebook
  • Twitter Metallic
  • s-linkedin